Prévenir: l’engagement pour la PrEP

Soutenue par Sidaction, l’étude ANRS Prévenir contribue aux efforts de contrôle de l’épidémie en Ile-de-France.
Publié le 08.07.2019.

Promue par l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et menée en partenariat avec l’association Aides, cette étude vise à démontrer l’impact de la PrEP – la prophylaxie pré-exposition – sur l’incidence du VIH parmi les hommes homosexuels en Ile-de-France. Elle atteint aujourd’hui son premier objectif : recruter 3 000 volontaires, et de prochains résultats intermédiaires seront présentés lors de la conférence de l’International Aids Society, qui se tient à la fin du mois de juillet à Mexico.

La PrEP est un traitement antirétroviral préventif du VIH prescrit aux personnes les plus exposées au virus. Son efficacité a été démontrée dans le cadre de différents essais, dont l’essai Ipergay mené en France entre 2012 et 2014 auprès de 400 hommes homosexuels. Cet essai avait démontré une réduction du risque d’acquisition du VIH de 86% parmi les personnes qui prenaient ce traitement préventif [1].

Les premiers résultats [2] de l’étude ANRS Prévenir, présentés l’an passé lors de la Conférence mondiale sur le sida à Amsterdam, étaient venus confirmer l’efficacité de ce traitement pris de manière intermittente (jusqu’à deux heures avant un rapport à risque et durant 48 heures après) par rapport à la prise continue (au quotidien). En effet, aucun cas de transmission n’avait eu lieu parmi les 1 435 premiers volontaires de l’étude, quelque soit la stratégie adoptée, sur une durée moyenne de suivi de sept mois.

En France, hors de l’étude Prévenir, la PrEP est accessible et prise en charge par l’Assurance Maladie pour les personnes fortement exposées au VIH. Fin 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé estimait que plus de 10 000 personnes avaient bénéficié de ce traitement depuis sa prise en charge en 2016 [3].

 

[1] J.-M. Molina et al., On-Demand Preexposure Prophylaxis in Men at High Risk for HIV-1 Infection, The New England Journal of Medicine, 2015

[2] J.-M. Molina et al., Incidence of HIV-infection in the ANRS Prevenir study in Paris region with daily or on-demand PrEP with TDF/FTC, AIDS 2018

[3] ANSM, Suivi de l’utilisation de Truvada ou génériques pour une prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH, 2018