Université des Jeunes Chercheurs Sidaction

Du 2 au 8 novembre, a eu lieu l’Université des Jeunes Chercheurs Sidaction, une formation multidisciplinaire sur le VIH à destination des jeunes chercheurs francophones de toutes les disciplines. Retour sur cette semaine riche en enseignement et en échange.
Publié le 20.11.2019.

L’UJC est une formation multidisciplinaire d’une semaine présentant tous les domaines de la recherche sur le VIH. Elle a été initialement mise en place par la délégation régionale « Rhône Alpes Méditerranée » de l’association Aides en 1995. Sidaction s’est impliquée dès 2004 et a permis d’ouvrir la participation de l’UJC à des jeunes chercheurs des pays à ressources limitées. En 2009, Sidaction prend les rênes de l’organisation de cette formation ayant constaté à plusieurs reprises qu’il existait une véritable attente.

Cette 7ème édition a accueillie 47 jeunes chercheurs de France et de pays à ressources limitées, venus apprendre et échanger avec les différents acteurs de la lutte contre le sida : chercheurs, soignants, représentant associatifs et personnes vivant avec le VIH. Le programme était constitué de sessions plénières dispensées par des chercheurs de renommées internationales - dont la Pr Françoise Barré-Sinoussi - et de sessions de travail en groupe. Les participants ont assisté à des cours balayant la recherche sur le VIH : de l’origine de la découverte du virus aux enjeux cliniques à long terme pour les PvVIH (Personnes Vivant avec le VIH), en passant par les problèmes de résistance aux antirétroviraux et des thèmes d’actualité comme la condition de vie des migrants, les rôles du microbiome (désigne l’ensemble des micro-organismes présents chez l’homme (au niveau des muqueuses intestinales, vaginales, de la peau, etc.), ainsi que les interactions de ceux-ci, entre eux et avec l’organisme) et du métabolisme cellulaire dans l’infection VIH. Les travaux de groupe, que ce soit dans la préparation des classes inversées ou le développement d’un projet de recherche multidisciplinaire, ont permis aux jeunes chercheurs présents de s’approprier les différentes thématiques abordées et la culture de la recherche multidisciplinaire.

La plus-value de l’université tient également aux rencontres des jeunes chercheurs avec le monde associatif et les PvVIH, qui ont eu lieu lors d’atelier thématique comme celui du vécu de dépistage ou de témoignages. Cette diversité de culture et des formations participe à la richesse de cette rencontre, favorise les échanges et stimule les curiosités.

Pour l’association l’enjeu principal de cette formation est de motiver les jeunes chercheurs à s’engager sur le long terme dans la recherche sur le VIH. Ainsi, elle poursuit son soutien aux jeunes chercheurs dans toutes les disciplines sur cette thématique.