Visite de laboratoires avec les donateurs Sidaction

Les donateurs lyonnais ont visité le laboratoire de Biologie Tissulaire et Ingénierie Thérapeutique de Lyon. Ils ont pu découvrir les travaux de recherche des Drs Claire Monge et Bernard Verrier.
Publié le 17.12.2019.

Communiquer des avancées scientifiques auprès des donateurs est une des missions chères à Sidaction. Comme chaque année, l’association invite ses donateurs à visiter un laboratoire de recherche. Ces évènements sont l’occasion pour les donateurs de découvrir le travail quotidien des chercheurs et de pouvoir échanger avec eux.

Pour cette édition 2019, les donateurs de la région lyonnaise se sont rendus au laboratoire de Biologie Tissulaire et Ingénierie Thérapeutique, hébergé au sein de l’Institut de Biologie et Chimie des Protéines de Lyon. Cette visite a été l’occasion pour les donateurs d’assister à plusieurs ateliers axés sur le projet de recherche porté par Claire Monge. Ces travaux, financés par Sidaction, reposent sur une approche novatrice de  vaccination, en utilisant un patch biodégradable à placer sous la langue. Les donateurs ont pu notamment assister à la démonstration de la conception de ces patchs vaccinaux à administration buccale, réalisée par Anne-Lise Paris doctorante de l’équipe.

A cette occasion, les donateurs ont échangé avec les chercheurs et l’équipe Sidaction présente sur place. Au cœur des discussions, les difficultés de la recherche sur le VIH et l’importance du soutien des donateurs pour faire avancer la recherche. Pour conclure cette soirée en beauté, le laboratoire d’accueil avait réservé une surprise aux donateurs : la présence d’un atelier de réalité virtuelle, permettant aux personnes qui le souhaitaient de pouvoir se promener à l’intérieur de la capside du virus ou à l’intérieur d’une cellule.

Un grand merci à Bernard Verrier, Claire Monge, Anne-Lise Paris et Sophie Richard pour nous avoir ouvert les portes de leur laboratoire. Merci également aux donateurs de Sidaction pour leur soutien indéfectible tout au long de ces années.