Mots commençant par E

Termes du glossaire
Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour voir tous les mots commençant par celle-ci.
Echec thérapeutique

Situation dans laquelle se trouve un patient dont le traitement est devenu inefficace. Dans l’infection à VIH, suivant les cas, l’échec peut être virologique si la charge virale augmente, immunologique si le nombre des CD4 diminue, clinique si des infections opportunistes apparaissent, l’un n’excluant pas les autres.

ELISA

Enzyme-Linked Immuno-Sorbent Assay. Technique immuno-enzymatique qui permet de détecter et doser des anticorps, des protéines ou antigènes d’un échantillon. Cette technique est utilisée en laboratoire comme outils de dépistage du VIH par la détection des anticorps anti VIH et de la protéine virale p24.

Endémie

Présence persistante ou récurrente dans une région d’une infection en particulier, frappant une grande partie de la population. On parle de pays, de régions, de zones à faible ou forte endémie.

Epidémie

Développement rapide d’une infection chez un grand nombre de personnes de la même région sur une période donnée. On parle de l’épidémie de l’infection par le VIH de telle ou telle région ou de tel ou tel pays. En ce qui concerne le VIH, l’Onusida distingue plusieurs situations, selon des critères précis :

  • Épidémie de bas niveau : prévalence nationale inférieure à 1 %, ne dépassant 5 % dans aucun groupe de population.
  • Épidémie concentrée : prévalence supérieure à 5 % dans au moins un groupe de population, mais inférieure à 1 % chez les femmes enceintes dans les zones urbaines.
  • Épidémie généralisée : épidémie dans la population générale, entretenue indépendamment des groupes de population, prévalence supérieure à 1 % chez les femmes enceintes.
Epidémiologie

L’épidémiologie est l’étude des maladies dans les populations, visant notamment à connaître le nombre de personnes touchées ou encore l'évolution des risques. La santé publique repose sur cette science fondamentale. 

Essais cliniques

Étude visant à évaluer l’efficacité et la sécurité d’un nouveau traitement chez l’homme par comparaison avec un traitement classique de référence ou un placebo. Un essai clinique se divise en 4 phases :

  • la phase I  mesure la tolérance ainsi que l’assimilation du traitement par l’organisme chez un petit groupe de personnes en bonne santé. 
  • la phase II permet de tester l’efficacité du traitement, déterminer la dose adéquate pour traiter la maladie : elle est réalisée sur un petit groupe de personnes atteintes de la pathologie ciblée.
  • la phase III permet de confirmer à plus grande échelle les données de tolérance et d’efficacité du traitement. L’étude est réalisée sur un plus grand nombre personnes atteintes de la pathologie. Si l’efficacité du traitement est prouvée, une autorisation de mise sur le marché (AMM) sera demandée pour la commercialisation du traitement.
  • la phase IV (phase de pharmacovigilance) est réalisée après l’obtention de l’AMM. Ces essais sont réalisés en conditions réelles d’utilisation du traitement. Ils permettent de faire un suivi sur le long terme du traitement.
Evénement classant (ou non classant) sida

Liste de pathologies ou symptômes utilisés pour la définition clinique de l’évolution de l’infection VIH vers le stade sida. Est dit « non classant » un événement n’appartenant pas à cette liste.