Mots commençant par I

Termes du glossaire
Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour voir tous les mots commençant par celle-ci.
Immunodépression

Altération qualitative et quantitative du système immunitaire favorisant la survenue de maladies opportunistes. Non traitée, l’infection par le VIH entraîne progressivement une immunodépression concernant non seulement une diminution du nombre des lymphocytes CD4, mais aussi plus généralement un dysfonctionnement du système immunitaire qui ne remplit plus efficacement ses fonctions.

Immunologie

Branche de la biologie qui étudie le système immunitaire ; dans le cadre de la recherche sur le VIH/sida, elle vise à mieux connaître les réponses du système immunitaire au VIH et les dysfonctionnements induits par le virus.

Incidence du VIH

Estimation, par un travail de recherche, du nombre de nouveaux cas d’infection par le VIH (diagnostiquées ou pas) au sein d’une population pendant une période donnée (en général une année). À ne pas confondre avec la prévalence ou le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées séropositives pour le VIH (la contamination peut avoir eu lieu plusieurs années avant la découverte de cette séropositivité).

Inhibiteurs de fusion (IF)

Classe thérapeutique d’antirétroviral qui empêche le virus VIH de pénétrer dans les cellules. Comme son nom l’indique les médicaments de cette classe thérapeutique vont empêcher la fusion entre l’enveloppe du virus et la membrane de la cellule.

Inhibiteurs de la protéase (IP)

Classe thérapeutique d’antirétroviral qui bloque la protéase virale ; enzyme qui permet la formation de nouveaux virions. En se fixant sur le site actif de la protéase virale, les IP l’empêchent de cliver les précurseurs protéiques à l’origine de la formation de nouveaux virus, conduisant ainsi à la formation de nouveaux virions non infectieux.

Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI)

Classe de médicaments antirétroviraux qui ont le même mode d'action que les INTI mais avec une structure chimique différente.

Inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI)

La plus ancienne classe de médicaments antirétroviraux (ARV). Les INTI inhibent une enzyme du VIH, la transcriptase inverse, responsable de la transformation de l'ARN du virus VIH en ADN lui permettant de s'intégrer dans l'ADN de la cellule hôte.

IST

Infections sexuellement transmissibles. Ces infections se transmettent lors de rapports sexuels (vaginaux, annaux, buccaux) non protégés, Cette appellation regroupe les chlamydiae, le gonocoque, la syphilis, l’herpès génital, l’hépatite B, le VIH/sida. Les IST fragilisent les muqueuses, les rendant plus vulnérables à une autre IST.