Prévention et réduction des risques auprès de la population gay des Alpes-Maritimes

Pôle santé, prévention et dépistage
Centre LGBT Côte d'Azur
Prévention auprès des gays

Le Centre LGBT Côte-d'Azur développe depuis sa création son Pôle Santé dont l'objectif général est de promouvoir une politique de santé globale. Six personnes animent actuellement ce Pôle dont quatre membres d'association de lutte contre le sida, une psychologue et une psychothérapeute.

Outre la mise à disposition de documentation et de matériel de prévention, d'information sur l'avancée de la recherche et les traitements, des entretiens individuels sont proposés par des bénévoles formés à l'écoute. Des cafés-débats traitant de questions de santé ou de sexualité sont régulièrement organisés. Un chargé d'accueil est salarié à mi-temps pour renseigner et orienter les personnes.

Il est appuyé par une coordinatrice également chargée de la prévention et de l'animation. Des actions de prévention hors les murs sont enfin menées lors d'évènements publics.
L'association a déposé en 2012 une demande d'habilitation à la réalisation de Trods et envisage la mise en place d'un CDAG «hors les murs» sur le modèle de Dimmagay à Dijon.

Données financières

  • 12 500 € en 2012
  • 12 500 € en 2013

 

Le Centre LGBT Côte d'Azur

Créé en 2010 à Nice par le Collectif azuréen pour les droits des orientations sexuelles (Cados), le Centre LGBT Côte d'Azur accueille et informe le public sur les questions liées à l'homosexualité, la bisexualité et la transsexualité.

Il promeut une politique de santé contre les IST, contre le cancer du sein et contre le suicide des personnes acceptant mal leur orientation sexuelle ou identité de genre, en organisant des rencontres thématiques ou des rendez-vous avec des professionnels bénévoles (psychologues, médecins). Il développe également des actions de prévention lors d'événements festifs et associatifs.

Il soutient enfin les droits des personnes LGBT contre toute discriminations et actes homophobes/transphobes, en organisant des rendez-vous avec des professionnels bénévoles (avocats, notaires, psychologues), en intervenant au niveau médiatique ou judiciaire.