Evas – Education thérapeutique centrée sur la vie affective et sexuelle

Les troubles de la vie affective et sexuelle sont fréquemment rapportés par les personnes vivant avec les VIH, hommes et femmes, quelle que soit leur orientation sexuelle. Une étude qualitative menée à l’Institut Fournier auprès de soignants et de soignés vivant avec le VIH sur les besoins en matière de vie affective et sexuelle met en avant de réels besoins d’échange dans ce domaine (cf. Rapport Yéni 2010, Cahiers des Etats Généraux sur la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH en Ile-de-France – novembre 2010 et rapport Lert-Pialoux 2009).

L’objectif de l’action est d’améliorer la qualité de vie affective et sexuelle des personnes séropositives, de traiter les troubles sexuels en lien avec la séropositivité et de diminuer les risques auxquels les personnes séropositives exposent les autres et eux-mêmes. L’objectif secondaire est l’amélioration de la relation patient – médecin. L’action sera déployée via des consultations d’éducation thérapeutique (séances individuelles ou collectives) offrant un service d’accompagnement autour de la sexualité et de la vie affective. Des séances de réflexologie, de massage thérapeutique et de relaxation seront proposées en complément des espaces de parole et d’apprentissage pour les patients qui en auraient besoin.

Données financières

  • 47 400 € versés en 2012
  • 24 357 €  en 2013

 

INSTITUT ALFRED FOURNIER

Trois pôles complémentaires : Polyclinique (dont trois médecins spécialisés VIH ; file active 1 400 patients). Laboratoire d’analyses biologiques. Missions de santé publique subventionnées (CDAG, Ciddist, CPEF)