RECHERCHE FONDAMENTALE - IMMUNOLOGIE

Expression de PD-1 sur les cellules NK : conséquences potentielles sur l’infection KSHV
Jeunes Chercheurs

Dr Asma ELBELDI FERCHIOU
Médecin

Structure : INSERM U986 - Hopital St Vincent de Paul
PARIS
Responsable : Sophie CAILLAT ZUCMAN

RÉSUMÉ

La molécule PD-1 est une protéine régulatrice dont l’induction à la surface des lymphocytes T activés participe au contrôle de la réponse immunitaire. L’engagement de PD-1 par ses ligands (molécules PD-L1 et PD-L2) inhibe la prolifération et les fonctions effectrices des lymphocytes T. Certaines infections virales chroniques (VHC, VHB  ou VIH) s’accompagnent d’une forte expression de PD-1 sur les T CD8 anti-viraux, les rendant fonctionnellement "épuisés". La neutralisation de la voie PD-1 (par un anticorps anti-PD1) restaure l’activité anti-virale des lymphocytes T spécifiques, et représente une approche thérapeutique prometteuse. Le laboratoire s'interesse à la réponse immune dirigée contre le virus KSHV (Kaposi Sarcoma associated Herpes Virus) responsable du sarcome de Kaposi chez les patients immunodéprimés (Aides aux équipes AO 14-2 et AO 18-3). De  manière fortuite,  nous avons observé une expression inhabituelle de PD-1 sur les NK de certains patients infectés par KSHV avec ou sans co-infection par le VIH. Le but de ce projet est de caractériser les mécanismes moléculaires par lesquels la protéine PD-1 pourrait réguler l’activation des cellules NK, et participer à leur défaut fonctionnel au cours de l’infection virale chronique.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

52 889,94 € lors de l’Appel d’offres 2012– Fin du contrat : 30/04/2014