RECHERCHE FONDAMENTALE - IMMUNOLOGIE

Vaccination intradermique anti VIH : Implication des cellules dendritiques CD207+ de la peau dans la réponse IgA vaginale
Jeunes Chercheurs

Charles NUTTENS
Fin de thèse

Structure : INSERM UMRS 945 Umumunité et infection - INSERM U 543 - Université Pierre et Marie Curie Paris 6 - Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
PARIS
Responsable : Behazine COMBADIERE

RÉSUMÉ

Il est admis qu’un vaccin efficace contre le VIH devrait induire une immunité cellulaire de type CD8 pour éliminer les cellules infectées et stimuler une production d’anticorps neutralisants notamment au niveau des muqueuses (e.g. IgA), la voie principale d’infection. Les méthodes de vaccination actuelles consistent à injecter par voie intramusculaire ou sous-cutanée une solution de virus inactivé ou fragmenté. Or les voies de vaccination cutanée sont plus efficaces dans l’induction des réponses cellulaires et muqueuses. Cette étude étudiel’implication des cellules dendritiques de la peau dans  la sécrétion d’anticorps IgA au niveau de la muqueuse vaginale et dans l’induction des réponses cellulaires. En effet, il est nécessaire aujourd’hui de mieux comprendre les mécanismes cellulaires mis en jeu au cours de la vaccination intradermique afin de proposer de nouvelles stratégies vaccinales efficaces contre le VIH.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

25 449,48 € lors de l’Appel d’offres 2012 – Fin du contrat : 30/11/2013