RECHERCHE FONDAMENTALE - IMMUNOLOGIE

Relations entre les cellules dendritiques (DC), les monocytes et les cellules NK dans les organes lymphoïdes secondaires lors de l'infection par VIH ou SIV
Aides Aux Equipes

Département d'Immunologie et Hématologie - INSERM U567/CNRS UMR 8104
Institut Cochin
PARIS
Directeur du laboratoire : Dr Pierre-Olivier COURAUD
Responsable du projet : Anne HOSMALIN

RÉSUMÉ

Le laboratoire d’A. Hosmalin a caractérisé les cellules dendritiques myéloïdes (mDC) et plasmacytoïdes (pDC) de la rate chez l’Homme (Blood, 2001, 2009).
Il y trouve une accumulation de pDC  proportionnelle à la quantité de virus, ainsi qu’une production d’interféron-α  chez la plupart des patients infectés par le VIH, mais les pDC, habituellement spécialistes de cette  production, semblent déficientes. Il a montré que le nombre des cellules dendritiques circulantes est réduit chez les patients infectés. L’évolution des pDC et leur production d’interféron-α in vitro corrèlent bien avec la clinique. La définition des mDC est encore imprécise, par rapport aux  monocytes et aux cellules tueuses naturelles (cellules NK), empêchant de bonnes corrélations avec la clinique. Les DC ont un rôle primordial dans l’activation des cellules NK, qui favorisent leur maturation et modèrent leur production d’interféron-α.  Chez les patients infectés par le VIH, on observe une expansion des cellules NK ayant des défauts de cytoxicité et de sécrétion de cytokines et chimiokines, ainsi que d’interaction avec les DC.
Le projet étudie les relations topographiques et fonctionnelles entre DC, monocytes et cellules NK de la rate et des ganglions chez l’Homme, et les modifications apportées par l’infection par le VIH. Les résultats synergiseront avec ceux d’un collègue qui se consacrera à une étude parallèle  en cytométrie de flux. Collaborations : E Tomasello, M Raphaël, L Garderet, M Muller-Trutwin, B Vaslin.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

102 673 € sur 24 mois lors de l’Appel d’offres 2009 – Date d’échéance d’utilisation des fonds : 01/02/13