RECHERCHE Fondamentale - Immunologie-Physiopathologie

Recherche de nouvelles molécules et de vaccins contre le VIH.
Jeunes Chercheurs, Recherche Fondamentale

Financement

Porteur du projet : Olivier LUCAR  (Fin de Thèse)
Responsable Scientifique : Vincent VEILLARD

Laboratoire : Centre d'Immunologie et des Maladies Infectieuses - INSERM U1135 - Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
PARIS - Ile-de-France

Montant : 36 482  € - Durée : 12 mois

Résumé

Ce projet de recherche s'inscrit dans le but ultime de développer un vaccin permettant à la fois de protéger un individu de l'infection par le virus du SIDA et d' autre part permettre un meilleur contrôle de l'infection chez les personnes infectées.

Il y a plusieurs années, le laboratoire a mis en évidence un composant très particulier et unique du VIH impliqué dans la progression vers le stade SIDA ce qui en fait une cible privilégié pour un traitement. Des recherches plus poussées sur ce composant particulier du VIH leur ont ainsi permis récemment de mettre au point un vaccin permettant d'induire des anticorps qui neutralisent efficacement le virus. Ces anticorps sont facilement induits mais malheureusement une dose trop haute d'anticorps est nécessaire pour avoir un véritable effet antivirale. Cette dernière année de thèse a pour objectif d’optimiser l'efficacité de ces anticorps contre le VIH. En collaboration avec le laboratoire de Chimie & Biochimie (Paris V) et expert en modélisation mathématique, le but est de rechercher plus activement les modifications a effectuer sur les composés du vaccin pour permettre une protection ou un contrôle optimale contre le VIH.

Dans le cadre de l'initiative "HIV CURE" ce projet pourrait ainsi apporter des nouveaux outils pour un meilleur contrôle de l'infection par le VIH.

Année

2016