RECHERCHE FONDAMENTALE - PHYSIOPATHOLOGIE

La protéine Tat du VIH-1 interagit avec le TLR4 : voies de signalisation activées et effet sur la production de cytokines et des facteurs immunosuppressifs IL-10, PD-1/PD-L1 et IDO
Aides Aux Equipes

Centre de Physiopathologie de Toulouse Purpan
Université Paul Sabatier
TOULOUSE
Directeur du laboratoire : Elmostafa BAHRAOUI
Responsable du projet : Elmostafa BAHRAOUI

RÉSUMÉ

Dans le sang des personnes infectées par le VIH-1, on trouve une concentration élevée de l’IL-10, une cytokine fortement immunosuppressive. Plus le taux de cette cytokine augmente dans le sang et plus le patient évolue rapidement vers le stade SIDA. Les personnes présentant une mutation génétique au niveau du gène de l’IL-10 résistent mieux au développement de la maladie. En fait cette cytokine exerce son effet en bloquant le fonctionnement normal du système immunitaire qui ne peut plus, alors, remplir ses fonctions correctement. L’équipe a montré que la stimulation de la production de l’IL-10 est provoquée par une protéine virale dénommée Tat. Le projet est de comprendre quels sont les autres facteurs immunosupresseurs stimulés par Tat et comment ils agissent pour conduire à l’affaiblissement du système immunitaire et à l’établissement de la persistance virale.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

46 000 € sur 12 mois lors de l’Appel d’offres 2011 – Date d’échéance d’utilisation des fonds : 05/03/13