RECHERCHE FONDAMENTALE - VIROLOGIE

Structure des facteurs P-TEFb et de l’ARN 7SK, cofacteurs cellulaires de la protéine Tat
Aides Aux Equipes

Régulation de l'Expression Génétique INSERM U 1024 - CNRS 1024
Institut de Biologie de l'Ecole Normale Supérieure (IBENS)
PARIS
Directeur du laboratoire : Antoine TRILLER
Responsable du projet : Olivier BENSAUDE

RÉSUMÉ

L’expression des gènes codés par le VIH est une conséquence de la transcription en ARN messagers du génome viral. Ces ARN messagers sont ensuite traduits en différentes protéines nécessaires au virus parmi lesquelles la protéine «Tat», un puissant activateur de la transcription du génome viral. En absence de Tat, la transcription du génome viral en ARN est inefficace car elle s’arrête après une cinquantaine de nucléotides sur la dizaine de milliers que comprend le génome. Pour que la transcription du génome viral soit efficace et se poursuive sur son intégralité, un facteur cellulaire, P-TEFb doit être recruté sur la machinerie transcriptionnelle. Ce recrutement est assuré par la protéine Tat. En effet, cette protéine reconnaît la partie toujours transcrite au début du génome viral, l’ARN TAR, ainsi que le P-TEFb. Le système TAR/Tat/P-TEFb forme un système d’asservissement de l’expression virale entre deux états. L’état inactif est maintenu tant que la protéine Tat n’est pas produite, mais une bouffée de synthèse de Tat suffit à faire basculer le système vers un état actif qui se maintient en assurant une production continue de Tat.
Ce projet étudie en détail les aspects structuraux de l’association de l’ARN 7SK à HEXIM et à Tat et en particulier comprendre en l’architecture spatiale de la partie de l’ARN reconnue par les deux protéines, voir ce qui détermine la spécificité, et en analyser les conséquences.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

50 000 € sur 24 mois lors de l’Appel d’offres 2011 – Date d’échéance d’utilisation des fonds : 26/07/13