RECHERCHE FONDAMENTALE - VIROLOGIE

Étude de la restriction induite par BST-2 sur la production du virus de l’immunodéficience humaine dans les macrophages primaires infectés
Aides Aux Equipes

Département de Biologie Cellulaire et Interactions Hôtes Pathogènes- INSERM U1016/ CNRS UMR 8104
Institut Cochin
PARIS
Directeur du laboratoire : Pierre-Olivier COURAUD
Responsable du projet : Clarisse BERLIOZ TORRENT

RÉSUMÉ

Les macrophages sont l'une des cellules cibles du VIH-1. Ces cellules jouent un rôle majeur dans la physiopathologie de l’infection en constituant l’un des réservoirs du virus chez l’individu infecté et en  favorisant la dissémination du virus lors de contact cellule-cellule. Ces réservoirs viraux sont le résultat d’une production virale importante et de la séquestration de virus infectieux pendant de longues périodes dans les macrophages. L’étude de la production virale dans ces cellules représente donc un enjeu majeur pour mieux comprendre la formation de ces réservoirs et progresser vers l’éradication du virus.
De nombreux travaux illustrent le rôle crucial joué par les machineries de transport des protéines cellulaires dans la production de particules virales.
Les derniers résultats ont notamment mis en évidence l’implication de la voie de trafic endosomale dans le mécanisme moléculaire déployé par Vpu pour contrecarrer la restriction imposée par BST-2 (ou tetherin/CD317/HM1.24) sur la production virale. BST-2 est un facteur de restriction BST2 qui bloque la libération des particules virales matures en les retenant physiquement à la surface des cellules infectées. La protéine auxiliaire du VIH-1 Vpu favorise la libération des particules virales matures dans le milieu extracellulaire en diminuant l’expression à la surface des cellules infectées.
Ce projet permettra (i) de caractériser le mécanisme d’action de Vpu sur la restriction imposée par BST-2 sur la production virale dans les macrophages primaires et (ii) de définir si la séquestration des virus infectieux et, donc à la formation de réservoirs, est liée au facteur de restriction BST-2.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

115 756 € sur 24 mois lors de l’Appel d’offres 2011 – Date d’échéance d’utilisation des fonds : 18/10/13