RECHERCHE FONDAMENTALE - VIROLOGIE

Rôle des moteurs moléculaires kinésines durant les étapes tardives du cycle du VIH-1 dans les macrophages primaires.
Jeunes Chercheurs

Dr Bruna DE ALENCAR
Post-doctorant

Structure : Institut Curie  - Inserm U932
PARIS
Responsable : Phillipe BENAROCH

RÉSUMÉ

Les trithérapies représentent une avancée considérable dans le traitement de l’infection au VIH, mais les molécules utilisées induisent de forts effets secondaires, rendant difficile l’observance des traitements à long terme. Ces molécules perturbent la réplication du VIH en agissant spécifiquement sur les enzymes virales. Par contre, elles semblent inefficaces sur certaines cellules infectées de manière durable, à partir desquelles le virus se multiplie rapidement lors de l’interruption des traitements. Il faut donc définir de nouvelles stratégies thérapeutiques pour s’attaquer à la persistance virale, en étudiant de manière approfondie l’interaction entre le virus et les cellules-réservoirs.

Parmi ces réservoirs cellulaires, les macrophages ont été relativement peu étudiés jusqu’à maintenant, en dépit de leur importance solidement démontrée à la fois comme cibles précoces du VIH, comme réservoirs viraux et comme acteurs principaux des neuropathologies associées au SIDA. De plus, les macrophages constituent l'un des maillons essentiels de la ligne de défense rapide mise en place par le système immunitaire pour faire face aux aggressions par des pathogènes.

Le projet propose de caractériser de nouvelles cibles thérapeutiques en étudiant les mécanismes d’assemblage du VIH dans les macrophages et en identifiant en particulier les moteurs moléculaires impliqués. Ces derniers permettent d'une part, le transport dans la cellule de constituants des virus vers les zones où les nouvelles particules virales se forment. D'autre part, ces moteurs permettent le transport dans les macrophages des compartiments contenant des particules virales vers l'extérieur et donc leur sécrétion, comme nous l'avons récemment montré.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

106 936,92 € lors de l’Appel d’offres 2011 – Fin du contrat : 28/02/2014