RECHERCHE Fondamentale - Virologie (VIH)

Visualiser et cibler VIH-1 dans son intimité d'assemblage
Recherche Fondamentale

FINANCEMENT

Porteur du projet : Rayane DIBSY

Responsable Scientifique : Delphine MURIAUX

Laboratoire : UMR 9004 - Institut de Recherche en Infectiologie de Montpellier - IRIM - Montpellier - Occitanie

Montant : 122 885 € - Durée : 36 mois

RESUME

Le virus HIV-1 (VIH-1) responsable du Syndrôme d’ImmunoDéficience Acquise (SIDA), est très contagieux et provoque chez l’homme des maladies mortelles. La lutte contre cette pandémie mondiale est un enjeu de santé publique et une obligation morale. Au laboratoire, nous nous intéressons aux étapes tardives de la réplication du HIV-1 dans les lymphocytes T CD4+, cibles majeures du virus. En particulier, nous nous intéressons à l’assemblage des virions à la membrane des cellules infectées et aux mécanismes de la production de nouvelles particules virales, car peu ou pas de traitement ciblant la formation de ces particules existe. La protéine structurale Gag du HIV-1 est responsable de son assemblage en particules. 

Au laboratoire, nous cherchons à caractériser les interactions moléculaires de Gag avec des co-facteurs cellulaires sousmembranaires, comme l’actine corticale qui soutient cette même membrane. Nous avons récemment identifié le complexe Wave2, nécessaire au branchement de l’actine filamenteuse, comme étant impliqué dans la production des particules virales du HIV-1 dans les lymphocytes T CD4+. Ce complexe agit sur la structure du squelette de la cellule T et sur ces extensions membranaires. L’inhibition de l’ expression de gènes composant ce complexe entraine une réduction de la production des particules du HIV-1. Nous cherchons maintenant à comprendre comment les acteurs de ce complexe, pourrait interagir avec la protéine virale structurale Gag, être recrutés au niveau du site d'assemblage membranaire du HIV-1, être impliqués dans le bourgeonnement des particules, et influencer son pouvoir infectieux. Les informations recueillies au cours de ce programme de recherche pourront aider à la compréhension des mécanismes moléculaires de l’assemblage des particules du HIV-1 et au développement de nouvelles molécules antivirales, ciblant un de ces cofacteurs cellulaires régulant la dynamique du cytosquelette d’actine et impliqués dans l’ assemblage du HIV-1. 

Le but est de limiter la propagation du HIV-1 chez l’homme et d'ouvrir une perspective de nouvelles cibles pharmacologiques ne présentant pas de résistance virale car ne ciblant pas directement une enzyme du virus.

Année

2019