RECHERCHE Fondamentale - Virologie (VIH)

Characterization of the antiviral effects of IFITMs against HIV-1.
Aides Aux Equipes, Recherche Fondamentale

Financement

Porteur du projet : Andréa CIMARELLI

Laboratoire : Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI) - INSERM U1111 - CNRS UMR 5308 - Ecole Normale Supérieure de Lyon
LYON - Auvergne-Rhône Alpes

Montant : 76000€ - Durée : 24 mois.

Résumé

Lors de l’infection VIH, les cellules répondent en augmentant la production d’un certain nombre de protéines de défense naturelle, les protéines sensibles aux interférons, qui ont pour but de contrer le virus. Parmi elles, les IFITMs, protéines ancrées aux membranes cellulaires, ont émergées comme des facteurs antiviraux capables d’interférer avec un large nombre de virus, y compris le VIH. A ce jour, les IFITMs ont été décrites pour cibler les virus à deux moment distincts : lors de l’entrée dans les cellules cibles en induisant la rétention et dégradation des particules virales dans des vésicules dites endosomales ; dans les cellules productrices de virus, où les IFITMs conduisent à la production de particules virales à infectivité réduite.

Le mécanisme moléculaire à travers lequel cela se produit est fortement débattu, mais toutes les données indiquent que les IFITMs influent sur la capacité des membranes à fusionner entre elles. Sur la base des résultats non encore publiés, nous proposons d’explorer plusieurs facettes de la biologie des IFITMs et plus particulièrement : les bases moléculaires de ce que semble être une nouvelle forme de régulation de l’activité antivirale des IFITMs spécifique de l’espèce ; le rôle d’un nouveau domaine d’IFITM3 que régule l’équilibre existent entre les deux activités antivirales des IFITMs, c.à.d. la protection de la cellule cible et la production de particules virales moins infectieuses; une analyse exhaustive des composants lipidiques et protéiques des particules virales VIH produites en présence ou en absence d’IFITM3.

Ces directions pourraient aboutir à une meilleure compréhension du mécanisme d’action antiviral des protéines IFITMs sur le VIH.

Année

2017