RECHERCHE Sciences sociales

L’impact d’une intervention d’empowerment en santé sexuelle sur la réduction des risques d’infections au VIH chez les immigrés originaires d’Afrique subsaharienne
Jeunes Chercheurs, Sciences Sociales

FINANCEMENT

Porteur du projet : Karna Bakary COULIBALY

Responsable Scientifique : Annabel DESGRÉES DU LOÛ

Laboratoire : Centre Population & Développement - CEPED UMR 196 - Institut de Recherche pour le Développement - IRD - Villeneuve-saint-Georges - Ile-de-France

Montant : 91 361 € - Durée : 36 mois

RESUME

Les personnes originaires d’Afrique subsaharienne sont le deuxième groupe le plus touché par l’épidémie de VIH en France. En 2016, elles représentaient 32% des nouveaux diagnostics VIH (Santé Publique France 2017). Elles représentent aussi un tiers des cas non diagnostiqués en France dont la moitié est en Ile-de-France (Supervie et al. 2014). Le poids de l’infection dans cette population est lié à la situation épidémiologique dans le pays d’origine et à des contaminations en France. Ces contaminations sont liées aux situations de précarité sociale, administrative et de santé vécues après l’arrivée (Desgrées du Loû et Lert 2017). 

Le projet Makasi (pour Mobilisation des Afrokaribéen pour l’Appui à la Santé et à l’Installation) prend appui sur cette réalité et vise à renforcer l’empowerment en santé sexuelle des immigrés originaires d’Afrique subsaharienne vivant en Ile-de-France. Cette intervention consiste en un entretien d’empowerment permettant d’ identifier les ressources et les besoins des personnes concernées et de les orienter pour une meilleure prise en charge de leur santé sexuelle. Un suivi à trois et à six mois des participants permet d’apprécier l’impact de l’intervention sur les situations d’expositions identifiées au moment de l’ inclusion dans le projet. 

Le présent projet de thèse propose d’étudier l’impact de cette intervention d’empowerment sur la réduction des risques d’infections au VIH chez les immigrés originaires d’Afrique subsaharienne. Il s’agira de discuter et de préciser les indicateurs de mesure de l’empowerment en santé sexuelle, d’analyser les connaissances et les compétences en santé sexuelle des personnes concernées et d’étudier leur prise de conscience de l’exposition au VIH en France et enfin, d’évaluer l’impact de l’intervention proposée sur la réduction des risques d’infections. Ce travail mobilise d’une part les données quantitatives collectées auprès de 1200 personnes dans le projet Makasi et d’autre part sur la réalisation d’entretiens biographiques permettant d’approfondir l’évaluation de l’effet propre de l’intervention sur la réduction des risques d’infections. 

A terme, ce travail permettra d’identifier des leviers d’actions individuelles qui permettent d’agir significativement sur la réduction de l’ exposition à l’infection VIH des immigrés originaires d’ Afrique subsaharienne.

Année

2019