RECHERCHE Sciences sociales - Epidémologie

Déterminants de l’état de santé des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en Aquitaine.
Jeunes Chercheurs, Sciences Sociales

Financement

Porteur du projet : Diana BARGER (Thèse)
Responsable Scientifique : François DABIS

Laboratoire : Bordeaux Population Health Inserm U1219 - Institut de Santé Publique d'Epidémiologie et de Développement - ISPED
BORDEAUX - Nouvelle Aquitaine

Montant : 91 833  € - Durée : 36 mois

Résumé

Les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) peuvent prétendre à une espérance de vie proche de celle de la population générale à condition d’être dépistées et prises en charge tôt, faisant aujourd’hui de l’infection par le VIH une maladie chronique. Néanmoins, malgré un meilleur statut immunologique et virologique, les PVVIH restent vulnérables. Elles ont, en particulier, une exposition accrue aux traditionnels facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et de cancers, qui représentent désormais les principales causes de morbidités et de mortalité. De plus, les inégalités sociales de santé, les troubles psychiatriques et ceux liés aux addictions sont très présents. Le bilan de l’état de santé des PVVIH ne peut donc plus se limiter au contrôle de la charge virale VIH plasmatique et au dépistage des principales comorbidités et doit intégrer d’autres dimensions.

Ce projet vise à recenser et mieux comprendre les facteurs qui ne sont pas directement liés à l’infection par le VIH mais qui pourraient avoir un impact sur l’état de santé des PVVIH. La compréhension de ces déterminants de santé (contexte socio-économique et politique, position sociale, genre, conditions matérielles, facteurs comportementaux, biologiques, et psychosociaux) chez les PVVIH est une étape importante dans le nouveau paradigme de leur prise charge. Elle permettra de concevoir des interventions préventives et correctives adaptées. Le projet sera conduit au sein de la cohorte ANRS CO3 Aquitaine, dans l’équipe Inserm U1219 et en partenariat étroit avec le COREVIH Aquitaine. Cette cohorte ouverte de PVVIH bénéficie d’une collecte standardisée de données cliniques, biologiques, thérapeutiques et épidémiologiques depuis 1987. La cohorte a inclus plus de 8500 patients dont 3785 actuellement en file active.

La première étape du projet vise à identifier avec l’aide d’un réseau pluridisciplinaire d’experts les instruments de recueil qui seront adaptés en prenant en compte les spécificités des PVVIH puis testés et validés sur un échantillon de la cohorte. La deuxième étape consistera à les mettre en application au sein de la file active en s’appuyant sur l’infrastructure de recueil existant et les nouvelles technologies. La finalité du projet de thèse est de créer des outils pour le diagnostic précoce de ces facteurs qui impactent sur l’état de santé des PVVIH, permettant aux acteurs de santé et du système de protection sociale de mieux répondre aux besoins de cette population.

Année

2016