RECHERCHE Sciences Sociales - Sociologie

Entre enjeux individuels et injonctions normatives : contaminations par voie sexuelle des Gays engagés dans la lutte contre le VIH/sida.
Jeunes Chercheurs, Sciences Sociales

Financement

Porteur du projet : Gwenael DOMENECH DORCA (Post-doctorat)
Responsable Scientifique : Alain GIAMI

Laboratoire : INSERM U1018 - Centre de Recherche en Epidémiologie et Santé des Population (CESP)
VILLEJUIF - Ile-de-France

Montant : 57 180 € - Durée : 12 mois

Résumé

Avec une prévalence de 18% dans le milieu parisien et 20% d’individus ignorant leur séroconversion la  situation du groupe des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), est un enjeu de santé publique majeur. Les approches actuelles de prévention, centrées sur la connaissance des risques sexuels, ont atteint leurs objectifs de 99% de population informée, mais se heurtent à une limite que les nouvelles approches de "réduction des risques" ne pourront peut-être pas palier.

Cette étude propose d’explorer la subjectivité de la sexualité d’une population qui ne devrait pas se contaminer car elle présente théoriquement toutes les caractéristiques suffisantes à une réponse positive aux politiques de prévention des risques, mais qui pratique une vie sexuelle où les conduites à risques sont présentes dans des contextes d'exposition au risque très élevés : les individus HSH mobilisés dans des associations de lutte contre le VIH. La présente recherche présente un éclairage psycho-sociologique dans l’approche de la théorie des scripts sexuels. Elle vise la compréhension des interactions des trois dimensions des conduites sexuelles (intra-psychique, inter-individuelle et culturelle) afin de proposer un nouveau modèle de prévention où le statut de la connaissance est repensé au travers de la subjectivité des individus. Les composantes de la sexualité seront interrogées au travers d’une approche mixte sur 30 membres d’association par entretiens semi-directifs complétée avec une approche quantitative par questionnaires.
Enfin une analyse la littérature associative rendra compte des conduites sexuelles et préventives et leurs intégrations. Les premiers résultats confirment nos hypothèses : les messages de prévention et ceux portant sur la sexualité ne se rejoignent pas. Ils présentent deux visions paradoxales de la sexualité dans laquelle l’information peut entraîner des comportements allant à l’encontre de la préservation de la santé. Cette connaissance rationnelle n'est donc pas suffisante pour générer des comportements sûrs. Il faut tenir compte de l’investissement sexuel et érotique qui faciliterait la mise en oeuvre de ces derniers.

Au-delà de la connaissance d'un groupe fortement exposé aux risques d'infection à VIH, cette étude permet de repenser le statut de la connaissance du risque VIH dans le contexte d'un redéploiement de la prévention du VIH comme celui de la PrEP.

Année

2016