RECHERCHE Sciences Sociales - Sociologie

Santé publique, innovation et politiques publiques : le développement et la production de tests de diagnostic dans le champ du VIH/sida et des Hépatites virales au Brésil.
Jeunes Chercheurs, Sciences Sociales

Financement

Porteur du projet : Koichi KAMEDA DE FIGUEIREDO CARVALHO (Fin de Thèse)
Responsable Scientifique : Maurice CASSIER

Laboratoire : CERMES 3 - CNRS UMR8211 - INSERM U988 - Centre de Recherche Médecine, Sciences, Santé, Santé Mentale et Société - CERMES 3
VILLEJUIF - Ile-de-France

Montant : 30 656 € - Durée : 12 mois

Résumé

Les tests de diagnostic in vitro sont des outils essentiels pour lutter contreles infections telles que le VIH/sida et les hépatites virales. L’innovation dans ce domaine présente des caractéristiques spécifiques : d’un côté, le marché du diagnostic est d’une taille plus réduite que celui du médicament ou des vaccins ; d’un autre côté, il requiert des investissements continus de R&D compte tenu du cycle de vie rapide de ces technologies. Cela complique le développement de ces technologies dans les pays en développement. De plus, le marché reste monopolisé par quelques firmes multinationales qui détiennent les savoirs et les portefeuilles de brevet. Compte tenu de l’importance du diagnostic pour le succès des politiques de prise en charge du sida et des hépatites, le gouvernement brésilien soutient plusieurs initiatives en vue de nationaliser ces technologies stratégiques. L’objectif principal de cette recherche est d’analyser quelques initiatives de développement scientifique et industriel des tests, notamment 1) le test basé sur l’amplification des acides nucléiques (NAT) pour le dépistage du sang transfusél ; 2) les tests rapides pour le dépistage et la confirmation de l’infection pour le VIH ; 3) le multitest rapide fondé sur les concepts de point-of-care et lab-on-a-chip pour le screening des femmes enceintes.

Ce projet comprend deux autres axes : l’économie des produits diagnostiques pour le VIH et les hépatites au Brésil ; et le rôle des usagers de ces tests dans l’implémentation et le développement de ces outils. L’étude de ces initiatives vise à contribuer à la compréhension et à la création des stratégies pour encourager la production locale des tests in vitro essentiels dans les pays du Sud. Cette recherche utilise les approches et les méthodes de la sociologie des sciences et de l’innovation, de la sociologie politique de la santé et de la sociologie du droit. Les données seront collectées auprès de plusieurs sources : des archives variées ; des documents de brevets ; des stages dans les deux principales institutions impliquées dans les initiatives mentionnées ci-dessous ; la collection des documents avec les managers et les scientifiques des projets mentionnés ; des visites aux autres institutions impliquées dans le développement des tests.

Année

2016