SCIENCES SOCIALES

Les politiques publiques d'accès aux soins des étrangers des années 1970 à nos jours - La protection sociale française à l'épreuve de l'épidémie de VIH-Sida
Jeunes Chercheurs

Caroline IZAMBERT
Fin de thèse

Structure : Centre de Recherches Historiques - CNRS UMR 8558 - EHESS
PARIS
Responsable : Christophe DUHAMELLE

RÉSUMÉ

Ce travail ambitionne de comprendre comment ont évolué les dispositifs qui permettent en France aux personnes de nationalité étrangère d'accéder à la prévention et aux soins en ville et à l'hôpital. Nous nous demanderons comment et pourquoi un Etat permet ou au contraire empêche l'accès d'une population, dont elle considère une partie comme indésirable, les personnes en situation irrégulière, à une couverture maladie ou à des soins. Car cette population a été en France plus touchée par le VIH-Sida que le population générale et  parce que le milieu de la lutte contre le sida est très engagé sur ces questions, cette histoire est intimement liée à celle de l'épidémie.

L'objectif est de rendre compte du mouvement apparemment paradoxal observé depuis près d'une trentaine d'années : d'une part, des politiques migratoires de plus en plus restrictives et répressives, de l'autre, la santé devenue " un des derniers refuges du droit " (Didier Fassin) pour les groupes minoritaires. Cette période a été marquée par des évolutions législatives majeures, qui scanderont notre travail, comme la mise en place de l'Aide médicale d'Etat en 1999.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

30 000 € lors de l’Appel d’offres 2012 – Fin du contrat : 31/08/2013