SCIENCES SOCIALES - SOCIOLOGIE

LE PATIENT FORMATEUR : Elaboration théorique et pratique de la création d’un nouveau métier de la santé
Jeunes Chercheurs

Luigi FLORA
Fin de thèse

Structure : Université Paris 8  - Laboratoire interuniversitaire EXPERICE
SAINT DENIS
Responsable : Jean-Louis LE GRAND

RÉSUMÉ

Le patient formateur est une des nouvelles figures issues de l'émergence de la part de savoir des malades (Jouet, Flora; 2010) dans lequel le mouvement VIH/SIDA a joué un rôle prépondérant (Barbot, 2002). Le patient formateur est conscient qu'il détient un savoir dont la base est l'expérience, il y a cependant le plus souvent ajouté d'autres connaissances et a même très couramment une capacité à théoriser cette expérience. À une époque où plusieurs universités de patients ouvrent au sein de Facultés dans le monde occidental, le questionnement de la part de savoir des malades, de leurs potentiels rôles de transmission et ses potentialités pour les systèmes de santé méritent d'être pleinement questionnés. 

C'est par une recherche qualitative, sous l'angle de l'éducation tout au long de la vie, de manière transdisciplinaire selon une approche globale des sciences humaines et sociales qu'est visité ce thème.  Cette recherche suit des patients formateurs au delà du champ du VIH, elle concerne plus largement l'expérience du malade chronique en incluant toutefois les personnes vivant avec le VIH et les hépatites virales. Elle observe d'ailleurs en majorité des patients atteints de maladies qui touchent largement des personnes vivant avec le VIH.

Cette recherche qualitative doit permettre de cerner les contours et la légitimité de ces fonctions émergeantes dans la société, d'en situer les enjeux pour aider ainsi un plus grand nombre de personnes vivant avec des maladies chroniques à vivre avec leurs problématiques de santé, dans la relation de soin et au sein du système de santé, pour une meilleure qualité de vie.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

26 496,25€ lors de l’Appel d’offres 2011 – Fin du contrat : 28/02/13