SCIENCES SOCIALES - SOCIOLOGIE

Les transformations politiques et sociales de la lutte contre le VIH/sida : implications pour la prise en charge du VHC au Cameroun
Jeunes Chercheurs

Dr Fanny CHABROL
Post-doctorant

Structure : SE4S Sciences économiques et sociales, systèmes de santé, sociétés - Unité Mixte de recherche UMR 912
MARSEILLE
Responsable : Laurent VIDAL

RÉSUMÉ

Le projet de recherche se situe dans la continuité de lathèse de doctorat en sociologie sur la mise en œuvre de la politique publique d’accès aux médicaments antirétroviraux au Botswana dans les années 2000 qui avait notamment mis en évidence la mobilisation sociale, politique et financière ayant permis l’accès aux médicaments. Il s’agit de poursuivre ces recherches sur la mise en œuvre des politiques de santé publique liées à la généralisation des antirétroviraux en Afrique dans les années 2010.

Les systèmes de santé en Afrique subsaharienne font face à une série de contraintes sanitaires, économiques et politiques dans un contexte de crise des financements internationaux (baisse des contributions des Etats, « crise » du Fonds mondial) qui va nécessairement entraîner des transformations importantes dans la prise en charge du VIH. Mais les problèmes sanitaires qui se posent aux Etats africains sont toujours aussi importants. En lien avec le VIH, ces problèmes concernent notamment la prise en charge des coïnfections avec le VIH. Il est donc important de les analyser en lien avec l’évolution du contexte et des nouveaux agendas des politiques de lutte contre le VIH.

Dans ce projet de recherche il s’agit d’analyser l’organisation de la prise en charge de la coïnfection avec l’hépatite C dont les taux sont élevés au Cameroun et qui a des implications cliniques et thérapeutiques graves et complexes sur l’évolution de l’hépatite et du VIH. Or l’hépatite C est une infection peu diagnostiquée et traitée notamment car les traitements sont très couteux.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

98 767,92 € lors de l’Appel d’offres 2012 – Fin du contrat : 30/04/2015